Membres S'inscrire
Identifiant :
Mot de passe :
Tendance météo
Aujourd'hui
Demain
Paysan Vosgien
N°2514 - 14 septembre 2018
Carte Moisson
Dernières actualités Toutes les actualités
[14/09/18] ( syndical)
Projet de loi EGA : le compte n’y est pas !
La mobilisation sans faille de la FNSEA et JA, tant aux échelons nationaux que locaux, a permis un débat réel sur la question des indicateurs de coûts de production lors de l’examen de l’article 1er du (…)
[13/09/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la Fédération Nationale Bovine
Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint le tableau de bord FNB de la semaine 37. N'hésitez pas à le partager
[12/09/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( réglementation)
Verdissement, peut être revoir son assolement ?
Vous trouverez ci dessous la note de la FDSEA des Vosges concernant le verdissement et les possibilités offertes pour la prochaine campagne
[12/09/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions végétales)
Oléomail
Vous trouverez ci dessous le dernier numéro d'Oléomails, la lettre d'information de Terre Inovia pour la région Grand Est
[07/09/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( syndical)
Prédation : les feux de la détresse
La prédation des loups sur les troupeaux remet aujourd’hui en cause les équilibres construits entre l’homme, la nature et l’élevage. Chaque année la situation empire, les attaques se multiplient tout (…)
Editorial Tous les éditos
par Philippe CLEMENT L’agriculture un métier, la chasse un loisir

Vendredi dernier, les délégués dégâts de gibier JA et FDSEA, à l’initiative du canton de St Dié des Vosges, ont décidé d’exprimer leur désarroi, leur colère, face à l’explosion dans bon nombre d’endroits dans le département des dégâts de sanglier.

Deux têtes de cochon furent déposées devant la DDT, je ne parle évidemment pas des 2 présidents, celui de la FDSEA et de la Fédération de Chasse, non, 2 sangliers posés devant les portes de l’Administration afin que chacun prenne ses responsabilités.

Il y a trop longtemps que nous alertons les pouvoirs publics et les chasseurs sur ce fléau et force est de constater que plus ça va, moins ça va.

Nous ne pouvons plus tolérer de voir notre métier mis à mal et également notre moral.

Certaines parcelles sont ravagées à hauteur de 100 % : intenable.

Faisant suite à notre action, une réunion a été organisée ce mardi en DDT en présence des différents acteurs. Si nous pouvons nous réjouir que certaines mesures devraient être mises en place, à savoir l’ouverture anticipée de la chasse et la demande faite aux chasseurs d’abattre autant que possible et ce rapidement afin de limiter les dégâts cet hiver, néanmoins nous tenons à réaffirmer que nous ne ferons pas de chèque en blanc et jugerons sur le terrain de l’efficacité de ces mesures.

Nous savons aussi que tout ne peut se régler en une semaine mais l’exaspération consécutive à un manque de considération a raison de notre patience, c’est la raison pour laquelle il y a aussi urgence.

Nous savons également que notre métier est soumis à des aléas non maitrisables telle que la sécheresse intense que nous traversons mais nous refusons catégoriquement d’être victimes d’aléas et de fléaux pouvant eux être maîtrisés.

A bon entendeur salut.

Lire la suite