Membres S'inscrire
Identifiant :
Mot de passe :
Tendance météo
Service indisponible
Paysan Vosgien
N°2574 - 22 novembre 2019
Carte Moisson
Dernières actualités Toutes les actualités
[26/11/19]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la FNB
Vous trouverez ci dessous le tableau de bord de la Fédération Nationale Bovine pour la semaine en cours, n'hésitez pas à le partager
[22/11/19]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( environnement)
Prévert : biodiversité, l'affaire de tous
Vous trouverez ci dessous l'article du Paysan Vosgien concernant la rencontre Prévert qui s'est tenue dernièrement à Moncel sur vair
[21/11/19]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( syndical)
Courrier aux adhérents
Chères Adhérentes, Chers adhérents, Comme vous le savez, la stratégie syndicale que nous avons mise en place depuis début octobre s’inscrit dans la durée avec une 1er action le 8 octobre, une autre plus (…)
[21/11/19]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la FNB
Vous trouverez ci dessous le tableau de bord de la Fédération Nationale Bovine pour la semaine en cours, n'hésitez pas à le partager !
[19/11/19]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( juridique)
L’indice des fermages augmente de 1,66 %
Pour rappel, l’arrêté du 12 juillet 2019 constatant l’indice national des fermages pour l’année 2019 (applicable pour les échéances du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019) est paru au journal officiel (…)
Editorial Tous les éditos
par Philippe CLEMENT Repas sans viande dans les cantines... et mon cul, c’est du poulet ?

Depuis le 1er novembre 2019, bon nombre de nos cantines proposent, ou plutôt imposent, à nos jeunes, un repas sans viande par semaine.

Sous couvert de la Loi Egalim et du tapage médiatique fait autour de cette annonce, les intendants, gestionnaires de cantine, certains élus également, ont tout simplement imposé un repas de ce type à nos enfants. Bref, une atteinte aux libertés individuelles.

En effet, il est inconcevable qu’un courant de pensée dicte un mode d’alimentation pour quelque raison que ce soit, surtout quand les raisons invoquées relèvent du mensonge. Le message véhiculé à nos jeunes, malléables à souhait, est de leur dire que la viande est mauvaise, responsable de tous les maux sociaux, environnementaux. Bref, mensonge et baliverne !

Rappelons que pour certains, la cantine est le seul endroit où il est justement possible de manger de la viande et d’avoir un repas équilibré car, faute de moyens, cette dernière se fait rare à la maison. Rappelons également que nos anciens ont trop connu ces repas sans viande dans un passé douloureux pas si lointain. Rappelons aussi que dans les grottes de Lascaux par exemple, pas une salade, pas une carotte, pas un navet ne faisait partie de ces belles peintures murales. Non, du gibier, rien que du gibier ! Nos ancêtres avaient déjà compris l’importance d’une alimentation carnée. Loin de moi l’idée d’imposer à tous un mode d’alimentation mais il y a détournement de la loi lorsqu’aucun menu de substitution n’est proposé au « menu végétarien » ; C’est cela la véritable application de la loi et nous veillerons à ce qu’elle soit respectée. Il serait dommage que nous soyons obligés d’employer les mêmes méthodes que les détracteurs de l’élevage en nous invitant dans des cantines, les mairies, les Conseils départementaux ou régionaux afin de veiller à la liberté d’alimentation de nos enfants.

Ceci est l’affaire de tous et c’est cela aussi « le vivre ensemble » !

Lire la suite