Membres S'inscrire
Identifiant :
Mot de passe :
Tendance météo
Aujourd'hui
Demain
Paysan Vosgien
N°2495 - 20 avril 2018
Carte Moisson
Dernières actualités Toutes les actualités
[20/04/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( carte moisson)
CARTE MOISSON : E-BILLETS pour Fraispertuis City
FRAISPERTUIS CITY rouvre ses portes pour une nouvelle saison samedi 21 avril. La FDSEA des Vosges vous propose à nouveau, cette année, une billetterie pour vos entrées à prix « CARTE MOISSON ». N’hésitez (…)
[19/04/18] ( productions animales)
Pétition européenne pour la révision du statut du loup _PARTICIPEZ & RELAYEZ !
Une pétition européenne est en ligne à l’initiative d’Arnold Schuler, conseiller provincial en charge de la prédation en Italie (SUD TYROL) avec comme but : au niveau européen, que l’on adopte (…)
[19/04/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( syndical)
RENCONTRE FDSEA JA CDA AUDREY BOUROLLEAU ET JACQUES MEZARD
A l'occasion de la visite marathon du président Macron dans le département des Vosges à l'occasion de laquelle un rendez vous à été demandé par la profession, un rendez vous s'est finalement tenu en (…)
[19/04/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la FNB
Nous vous prions de bien vouloir trouver en fichier attaché le tableau de bord de la semaine 16. N'hésitez pas à le partager autour de vous
[18/04/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( Emploi)
ENQUETE NATIONALE FNSEA A TOUS LES EMPLOYEURS DE SAISONNIERS
Dans le cadre de sa Gestion Prévisionnelle des Emplois, la FNSEA réalise une enquête nationale, via son réseau, afin de mieux appréhender le phénomène de recours à l’emploi saisonnier au service des (…)
Editorial Tous les éditos
par Philippe CLEMENT Contrat de solutions

Présenté par la FNSEA lors du dernier Salon de l’Agriculture, le but du « contrat de solutions » est de proposer, en partenariat avec 30 organisations professionnelles telles que l’INRA, COOP DE FRANCE, le réseau des Chambres d’agriculture, l’Etat et la Profession, des alternatives et des solutions à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

La demande sociétale est là et nous devons y répondre. Mais pour cela, nous devrons être accompagnés de moyens afin de pouvoir proposer des alternatives que ce soit par la recherche, l’innovation, la robotique, la sélection variétale ou d’autres leviers qui méritent d’être activés.

Les Pouvoirs publics, mais aussi nos concitoyens, doivent comprennent que le pas de temps de la Profession agricole est long, qu’il ne nous est pas possible aujourd’hui de travailler en « zéro phyto » comme il serait impossible de soigner les gens en « zéro médicament ».

L’Etat doit être acteur de ce contrat en arrêtant cette politique de l’autruche qui est celle de l’interdiction systématique et qui nous conduit à des impasses techniques. Les consommateurs également, par leur acte d’achats, et plus encore dans ces moments où des accords commerciaux sont en négociation, favorisent le Made in France même si le coût en est légèrement supérieur. Oui, plus vert… c’est plus cher !

Nous nous engageons sur cette voie mais il ne faut pas pour autant que cela rime pas avec décroissance car force est de constater que les interdictions Made in France nous font perdre tous les ans des points de compétitivité.

Alors, reprenons le manche, proposons, misons sur la recherche et l’innovation comme cela à toujours été fait en agriculture mais ne nous laissons pas imposer des interdictions sans pouvoir y mettre en face une solution !

Lire la suite