Membres S'inscrire
Identifiant :
Mot de passe :
Tendance météo
18/10/2018
Aujourd'hui
Paysan Vosgien
N°2518 - 12 octobre 2018
Carte Moisson
Dernières actualités Toutes les actualités
[15/10/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
N° vert découverte cadavres de sangliers
pour votre pleine information, le n° vert (0800 73 08 40) permettant la déclaration des découvertes de cadavres de sangliers est opérationnel. Vous trouverez sur le site de la DRAAF Grand Est l'affiche (…)
[15/10/18] ( syndical)
Point sur le dossier sécheresse
Parmi les dossiers sur lesquels la FDSEA, aux côtés de JA et de la Chambre d’agriculture, travaille sans relâche depuis maintenant quelques mois, il y en a deux qui sont particulièrement chronophages et (…)
[12/10/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration

OPERATION PULPE DE BETTERAVE SUPRESSEE
Suite à notre première opération d’achat groupé de coproduits (drèches et farine de biscuit), nous poursuivons nos efforts pour vous proposer toutes les solutions possibles afin de faire face aux (…)
[11/10/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la Fédération Nationale Bovine
Vous trouverez ci dessous le tableau de bord de la FNB pour la semaine 41, n'hésitez pas à le partager et à le diffuser
[11/10/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( réglementation)
Dérogation pour les exploitations bio : l’INAO accepte la demande
Le déficit fourrager avéré sur une large partie du département des Vosges a poussé les Présidents de la FDSEA des Vosges, des JA et de la Chambre d’Agriculture à agir auprès de la DDT pour attester de (…)
Editorial Tous les éditos
par Philippe CLEMENT Antispécisme….

Un mot qui à lui seul, quand on l’analyse, révèle le degré de bêtise de tous ces militants « anti viande » et violents. Et puisque c’est leur crédo, je suis d’accord sur un point : certaines espèces peuvent être égales à d’autres. La preuve, ils peuvent être bêtes comme des cochons ! Nous tenons à affirmer que nous ne pourrons laisser quelques écervelés venir impunément dans nos élevages, que nous sommes solidaires de tous les acteurs de la filière et que si l’Etat ne prend pas ses responsabilités face à cette mouvance radicale et extrémiste, alors nous serons obligés de le faire. Nous protégerons nos fermes, nos abattoirs, nos bouchers face aux attaques dont nous faisons l’objet et cela me semble être de la légitime défense. Oui, ils ont le droit d’être vegan mais en aucun cas, d’imposer leur mode de vie à d’autres. Ces méthodes sont semblables, et je pèse mes mots, à celles d’organisations terroristes… des images chocs, des actes violents afin d’imposer leurs idées. Et force est de constater lorsqu’on voit l’arrivée dans les cantines d’un repas végétarien par semaine, ce message nauséabond finit par passer. Alors aujourd’hui, nous devons dire stop ! Ils doivent prendre conscience que nous ne laisserons pas nos élevages être mis à mal, que nous ne pourrons pas laisser nos éleveurs ou nos bouchers se faire insulter de nazis juste parce qu’ils pratiquent leur métier. Nous leur disons aussi que comparer nos élevages à des camps de concentration est indécent, une insulte à ceux qui y ont perdu la vie ou l’un des leurs. La dernière chose à leur dire est que leur comportement extrême est de nature à entraîner chez nous un comportement adapté à la violence de ces attaques. A bon entendeur salut !

Lire la suite