Membres S'inscrire
Identifiant :
Mot de passe :
Tendance météo
Aujourd'hui
Demain
Paysan Vosgien
N°2500 - 25 mai 2018
Carte Moisson
Dernières actualités Toutes les actualités
[26/05/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( carte moisson)
CARTE MOISSON : demandez vos billets pour le ZOO à tarif TRES préférentiel
Comme chaque année, la FDSEA des Vosges par le biais de sa carte moisson vous propose des tarifs préférentiels pour vous rendre au zoo d'Amnéville, n'hésitez pas à en profiter
[26/05/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( carte moisson)
CARTE MOISSON : E-BILLETS pour Fraispertuis City
La FDSEA des Vosges vous propose à nouveau cette année une billetterie pour vos entrées FRAISPERTUIS à prix « CARTE MOISSON ». N’hésitez pas à nous contacter au 03 29 33 01 23.
[25/05/18]
Rencontres à la Ferme édition 2018
Comme chaque année, la FDSEA des Vosges avec les Jeunes Agriculteurs renouvellent l'opération "Rencontres à la Ferme" en la jumelant avec les Fermes Ouvertes et la semaine du Made In Viande. Nous (…)
[25/05/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( carte moisson)
CARTE MOISSON - OPERATION EPI
Par le biais de la Carte Moisson, la FDSEA met en place une OPERATION EPI : Achat groupé d’Equipements de Protection Individuelle à TARIFS PREFERENTIELS. Trois combinaisons répondant aux nouvelles normes (…)
[24/05/18]
Diffusion restreinte à : Adhérent, bureau, conseil d'administration
( productions animales)
Tableau de bord de la Fédération Nationale Bovine
Veuillez trouver ci-joint le tableau de bord de la FNB pour la semaine 21. N'hésitez pas à le partager !
Editorial Tous les éditos
par Philippe CLEMENT La ligne rouge…

La ligne rouge est franchie, allègrement et sans vergogne par notre gouvernement et l’Assemblée Nationale. En effet, cette dernière s’apprête à ratifier une loi consécutive aux Etats Généraux de l’Alimentation qui va se traduire par des charges supplémentaires sur nos exploitations au lieu d’une revalorisation des prix de nos productions.

Dans le même temps, nous devons avaler la pilule des accords de libre-échange tels que le Mercosur et le Ceta qui vont déstabiliser bon nombre de filières en France.

Comme si ça ne suffisait pas, Monsieur Hulot, grand défenseur de l’environnement, vient de sacrifier la filière oléoprotéagineuse en autorisant l’importation massive d’huile de palme produite en Indonésie à grand coup de déforestation, quand dans le même temps en France nous devons justifier toute perte d’un arbre isolé. Nous avons tout pour faire dans notre région avec la production de colza qui pourrait également aujourd’hui alimenter la demande en tourteaux de colza tracé non Ogm. Mais non, au lieu de ça on préfère nous dire que nous ne sommes pas compétitifs et que par conséquence nous sommes voués à disparaître. Les mots sont durs mais malheureusement il semble que la réalité soit celle-ci.

Nous allons devoir réagir à la hauteur de notre déception et de notre colère et je reviendrai vers vous rapidement afin de nous mobiliser pour rentrer dans un rapport de force d’une ampleur nationale puisque force est de constater qu’il n’y a pas plus sourd que quelqu’un qui ne veut pas entendre. L’heure est grave, l’agriculture française ne peut être sacrifiée comme l’ont déjà été la sidérurgie, le textile, etc…

La ligne rouge a été franchie. Nous aurons besoin de chacun et chacune d’entre vous pour engager ce bras de fer, notre avenir en dépend.

Lire la suite